Hommage au dessinateur Yann Nascimbene

Une grande figure de l’édition jeunesse et artiste de talent s’en va…

Artiste et dessinateur que l’édition jeunesse imposa, Yan Nascimbene est mort à San Miguel de Allende (Mexique), où il venait de s’installer, le 1er février à l’âge de 63 ans.

dessin-de-couverture-du-langage-des-poissons_20c0d73741e4ba98f861a22d93c9a2c9

Dessin de couverture du “Langage des poissons rouges”. Coll. Pages Blanches. | GALLIMARD JEUNESSE

Vous souvenez-vous de son travail pour la collection “Pages Blanches” ?

Pierre Marchand, directeur de Gallimard Jeunesse, le remarque et fait sur son talent un pari décisif, en lui confiant la création de l’ensemble des couvertures de sa nouvelle collection, “Page Blanche”. L’association sera déterminante – on peut en savourer la constante efficacité dans la reprise en volume Page blanche et autres couleurs (Gallimard, 2002). Ces couvertures obtiennent un prix graphique à la Foire du livre de Bologne en 1988, où Yan réalise un doublé, couronné à nouveau en 1992 pour Antibes, Clavière et autres couleurs.

En marge de ces productions d’images simples, l’auteur signe de temps à autre un album en son nom. Loin de tout parti-pris illustratif, chaque image naît d’une intention, née de la lecture du texte.

Peintre du silence et de la discrétion, de la suspension et de l’espace, cet amoureux de Vermeer, Monet, Valotton, de Staël, Hopper et Rothko mérite d’être vu comme ce qu’il n’a cessé d’être : un artiste exigeant d’une pudeur et d’une grâce sans faille.

dessin-de-couverture-de-personne-ne-peut

Dessin de couverture de “Personne ne peut changer sa famille”. Coll. Pages Blanches. | GALLIMARD JEUNESSE

> Merci pour l’article paru sur Le Monde.fr rend hommage au dessinateur Yann Nascimbene, grande figure de l’édition jeunesse et artiste de talent : http://bit.ly/XgBlFE

Le Texas franchit le pas : ne dites plus Bibliothèque, mais BiblioTech

Une bibliothèque sans livre, la ville de Bexar au Texas franchit le pas.

Biblio-Tech

Une bibliothèque sans livre. L’idée est saugrenue. elle amuserait peut-être les surréalistes. Une bibliothèque sans livre, mais, précisons-le, au Texas. C’est déjà moins surprenant.

Nombre d’universités et de bibliothèques américaines mettent à disposition des livres numérique. Mais la ville de Bexar au Texas va encore plus loin. Dans cette ville de cet état du Sud des Etats-Unis, une bibliothèque sans livre va voir le jour. En réalité, elle sera exclusivement dédiée aux ouvrages numériques. Un projet dont le coût est estimé à plus d’un million d’euros. L’écrin qui accueillera ces livres 2.0, disposera de 100 liseuses, 25 ordinateurs, 50 liseuses pour enfants, le tout étalé sur une surface de 500 m2. “Je lis énormément”, raconte le juge Nelson Wolf à ABC News. “J’ai une collection de plus de 1000 ouvrages. Mais le monde est en train de changer et c’est mieux ainsi. Le numérique est plus efficace pour apporter la culture jusque dans les communautés populaires, en banlieue”.

Agoravox, Une bibliothèque sans livre : le Texas franchit le pas

Bibliothèque de Genève : manuscrits latins en ligne

Le catalogue des manuscrits latins 1-250 de la BGE est en libre consultation sur ReroDoc.

topelementLa BGE présentait un nouvel instrument de recherche virtuel sur les manuscrits latins de l’institution. Les voici catalogués, et même accessibles en ligne. C’est la langue qui sert de dénominateur commun. “Nous avons procédé en reprenant les cotes d’entrée. Certains manuscrits sont des livres médiévaux. D’autres se résument à un document d’une page. Il y a enfin les portefeuilles contenant des pièces diverses, allant parfois jusqu’au XIXe siècle.”

A consulter sur : ReroDoc

La médiathèque Malraux s’ouvre aux jeux vidéos

Le jeu vidéo à désormais sa place à la médiathèque Malraux de Strasbourg à côté des livres et des cd de musique.

photo-mediatheque-strasbourgUn espace entier lui est consacré et ouvert au public pour ceux qui désirent essayer ou jouer à un jeu, pendant deux heures maximum par jour. Un espace rétro gaming avec de “vieilles” consoles (N64, Playsattion1…) est également disponible.

Depuis le 11 Janvier 2013, c’est dans l’ensemble des 13 médiathèques et bibliothèques de la CUS (Communauté Urbaine de Strasbourg), que les adhérents pourront s’essayer aux joies du plaisir vidéo-ludique. Les médiathèques ont décidé de mettre la main à la poche en déboursant environ 15 000 euros pour s’équiper des consoles actuelles, mais aussi plus anciennes comme la Playstation, la Gamecube ou encore la Nintendo 64.

Le jeu vidéo a sa place aux côtés des livres et des CD de musiques. Il s’agit de reconnaitre l’intérêt des jeux vidéos comme un objet de culture qui est un vecteur de culture. Les jeux vidéos ont presque 40 ans à présent et la médiathèque veut donner l’occasion de jouer sur des anciennes consoles des années 80-90. Il s’git de faire revenir les adolescents qui ont déserté les médiathèques.

Voir la vidéo de StrassTv.com

Demain le livre : l’expérience numérique, racontée par ses acteurs

 20 et 21 février se tiendra le salon “Dem@in le livre”, à Bercy Village. Un espace qui abordera les questions numériques au travers de conférences, d’ateliers et de tables rondes, ainsi qu’au fil de différents stands où les exposants présenteront leur travail et leurs outils.

demain_le_livre_salon

« Accompagner les éditeurs dans la création et la diffusion de leur catalogue numérique. Proposer des itinéraires de lecture inédits en donnant de nouvelles dimensions à la lecture. Garantir la portabilité, l’interopérabilité, l’inter-compatibilité des développements. Identifier le modèle économique adapté », explique le Salon.

Le Livre Numérique :

  • Le développement d’une offre numérique : Les outils
    et les technologies.
  • La gestion des contenus : numérisation, indexation,  enrichissement.
  • Les verrous disponibles.
  • Les normes d’échanges et d’interopérabilité.
  • La compatibilité des différentes solutions.
  • Les plateformes d’intermédiation.
  • La pérennité des œuvres numériques.

Le Livre en impression digitale :

  • Tirer profit des opportunités de la numérisation.
  • Quelle technologie pour quelle application ?
  • L’industrie digitale. L’offre finition et papier.

« Appréhender les innovations de rupture et leurs utilisations possibles. Développer de nouveaux usages. Créer de nouvelles sources de revenus en profitant des avantages du livre papier cumulés à ceux du format numérique. »

Les différentes conférences nécessitent une préinscription qui se déroule en ligne. On notera tout particulièrement celle du 20, à 10h, portant sur l’EPUB et le fixed layout et la suivante, à 13h, sur la distribution et le partage de contenus sur la Toile.

Site du Salon (5e édition) : demainlelivre.com

Merci au site ActuaLitté partenaire cette année de Dem@in le livre.

Serge Tisseron, La culture numérique

En quoi est-elle opposée à la culture du livre ?

serge-tisseron

Avec l’humain multiconnecté de l’ère de l’Internet, des jeux vidéo et de leurs multiples écrans est en train de se constituer une nouvelle culture. Selon le psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron, qui a publié Rêver, fantasmer, virtualiser (Dunod), sous-titré “Du virtuel psychique au virtuel numérique”, cette nouvelle culture des écrans s’oppose à la culture du livre autant d’un point de vue strictement culturel que sur les plans cognitif et psychologique.

Une vidéo intéressante à visionner sans tarder et un article à lire (merci au site culturemobile.net) :

  1. “Nouveau monde” contre “vieux monde”?
  2. Une autre culture des écrans.
  3. Une culture du multiple et non de l’”un”.
  4. Une culture de “ceux qui partagent les images”.
  5. De multiples identités plutôt qu’une seule pour la vie.