Une grande figure de l’édition jeunesse et artiste de talent s’en va…

Artiste et dessinateur que l’édition jeunesse imposa, Yan Nascimbene est mort à San Miguel de Allende (Mexique), où il venait de s’installer, le 1er février à l’âge de 63 ans.

dessin-de-couverture-du-langage-des-poissons_20c0d73741e4ba98f861a22d93c9a2c9
Dessin de couverture du “Langage des poissons rouges”. Coll. Pages Blanches. | GALLIMARD JEUNESSE

Vous souvenez-vous de son travail pour la collection “Pages Blanches” ?

Pierre Marchand, directeur de Gallimard Jeunesse, le remarque et fait sur son talent un pari décisif, en lui confiant la création de l’ensemble des couvertures de sa nouvelle collection, “Page Blanche”. L’association sera déterminante – on peut en savourer la constante efficacité dans la reprise en volume Page blanche et autres couleurs (Gallimard, 2002). Ces couvertures obtiennent un prix graphique à la Foire du livre de Bologne en 1988, où Yan réalise un doublé, couronné à nouveau en 1992 pour Antibes, Clavière et autres couleurs.

En marge de ces productions d’images simples, l’auteur signe de temps à autre un album en son nom. Loin de tout parti-pris illustratif, chaque image naît d’une intention, née de la lecture du texte.

Peintre du silence et de la discrétion, de la suspension et de l’espace, cet amoureux de Vermeer, Monet, Valotton, de Staël, Hopper et Rothko mérite d’être vu comme ce qu’il n’a cessé d’être : un artiste exigeant d’une pudeur et d’une grâce sans faille.

dessin-de-couverture-de-personne-ne-peut
Dessin de couverture de “Personne ne peut changer sa famille”. Coll. Pages Blanches. | GALLIMARD JEUNESSE

> Merci pour l’article paru sur Le Monde.fr rend hommage au dessinateur Yann Nascimbene, grande figure de l’édition jeunesse et artiste de talent : http://bit.ly/XgBlFE