7 janvier 2015 # Attentat # Charlie Hebdo # 12 morts # 11 blessés.

Hommage aux victimes, dessinateurs, chroniqueurs, policiers, citoyens…

Je-suis-Charlie

Les emblématiques dessinateurs Cabu, Charb, Tignous, Honoré et Wolinski, l’économiste Bernard Maris, ces journalistes incarnaient l’esprit satirique et corrosif propre à une certaine tradition des Lumières françaises. C’est l’attachement à cet esprit philosophique qui est touché aujourd’hui alors que la tradition satirique de la presse existe depuis la Révolution française.

Le rire effraie les fanatiques. Selon Aristote, le rire est la plus noble des activités humaines. La conception que Dante a du rire nous convie à considérer le rire comme une problématique liée à un arrière-plan culturel riche et profond.  Et pour Rabelais le “rire est le propre de l’homme”.

– Frédéric Boisseau, agent d’entretien
– Franck Brinsolaro, brigadier au service de la protection
– Jean Cabut, dit Cabu, dessinateur
– Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse
– Stéphane Charbonnier, dit Charb, dessinateur
– Philippe Honoré, dit Honoré, dessinateur
– Bernard Maris, économiste et chroniqueur
– Ahmed Merabet, agent de police
– Mustapha Ourrad, correcteur
– Michel Renaud, ancien directeur de cabinet du maire de Clermont
– Bernard Verlhac, dit Tignous, dessinateur
– Georges Wolinski, dessinateur