La salle Labrouste

bibliotheque-richelieu

Dans la superbe salle Labrouste restaurée, le regard peut de nouveau se perdre dans les hauteurs, mais pour un nouveau voyage. Quitter terre en suivant l’une des seize délicates colonnes de fonte, circuler le long des arcs de fer ajourés, déambuler dans les fresques végétales et azurées d’Alexandre Desgoffe, puis s’échapper vers le ciel (le vrai !) révélé par les oculi des coupoles… Calme, sérénité, clarté : telle est l’atmosphère que dégage désormais la partie restaurée du site Richelieu, berceau historique de la Bibliothèque nationale de France, dans le 2e arrondissement de Paris.

Un site dédié à l’art

Le site Richelieu, repensé, est désormais dédié à l’histoire de l’art, de l’archéologie et du patrimoine. Il assemble trois institutions – la Bibliothèque nationale de France (BnF), la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art (Inha) et celle de l’École nationale des chartes (ENC) – et offre au public la première collection au monde dans ces domaines, avec 22 millions de documents !

Magasin Labrouste © Photo : Takuji Shimmura
Magasin Labrouste © Photo : Takuji Shimmura

Le magasin central, créé en 1865, ouvre quant à lui pour la première fois au public. Sur trois niveaux, 4km de volumes, soit plusieurs dizaines de milliers d’ouvrages sont désormais accessibles à tous. Le but était de conserver l’esprit du lieu, sans modifications, tout en lui apportant un confort moderne.

Une métamorphose

Berceau historique de la Bibliothèque nationale de France (BnF), le site Richelieu achève une première phase de travaux, commencée en 2010.

L’objectif est de redonner une unité, ouvrir le bâtiment sur la ville et accueillir un public diversifié.

Il s’agissait, à l’échelle du site, outre les questions de mises aux normes de sécurité, de repenser la distribution et les circulations afin de donner une unité fonctionnelle à l’ensemble. Sur ce lieu restauré de 30 000 m² sont conservés 22 millions de manuscrits, de livres précieux et de documents liés aux arts et aux spectacles. Les premiers datent de l’invention de l’imprimerie! Le magasin général devient aussi une salle de lecture où 150 000 livres sont en accès libres.

Un musée prévu pour 2020

C’est également vers le grand public que ses portes veulent s’ouvrir. À l’issue de la seconde phase du chantier, en 2020, celui-ci pourra investir de nouveaux territoires : la salle Ovale, surnommée le « Paradis ovale », deviendra une salle de lecture ouverte à tous sans inscription, permettant à la BnF de renouer avec une ancienne tradition de lecture publique populaire.

Advertisements