Rapport – Voyage au pays des bibliothèques. Lire aujourd’hui, lire demain

La semaine dernière, Emmanuel Macron a reçu le rapport de l’académicien Erik Orsenna, de l’Académie française, qui préconise d’étendre les horaires d’ouverture des bibliothèques publiques en soirée et le week-end.

Rapport-Voyage-au-pays-des-bibliotheques.-Lire-aujourd-hui-lire-demain_large

« Il faut changer de rythme et d’échelle, ouvrir mieux et plus », recommande le rapport.  A tout le moins, au moins une bibliothèque devrait être ouverte le dimanche dans toutes les villes de plus de 100 000 habitants. »

Le rôle des bibliothèques universitaires (BU) n’est pas oublié : « L’Etat ne peut pas demander aux collectivités locales de faire un effort sans être irréprochable pour ce qui relève de sa responsabilité. » La situation sur l’ouverture des BU le dimanche est particulièrement « critique » à Paris. Il est donc proposé d’ouvrir deux BU le dimanche dans la capitale dès 2018 et d’envisager « des espaces de coworking dans des locaux publics habituellement fermés le dimanche ».

En effet, les étudiants prennent d’assaut les quelques bibliothèques municipales ouvertes le dimanche ainsi que les salles de travail de la Bibliothèque nationale de France (BNF), de la Bibliothèque publique d’information (BPI) et de la Bibliothèque des sciences et de l’industrie (BSI) à la Cité des sciences, à la Villette.

Le ministère de la culture souhaite aussi qu’au moins une bibliothèque par département soit référente pour l’apprentissage du français, notamment à destination des migrants, et qu’au moins trois bibliothèques par département proposent un module de sensibilisation aux « fake news ».

Il s’agit de confier aux bibliothèques des missions élargies qui s’apparentent aux bibliothèques troisième lieu, une nouvelle génération d’établissements culturels qui ne sont plus seulement des lieux où l’on emprunte des livres. Ce sont des lieux de vie et d’échanges, des lieux de présence culturelle.

Advertisements