Search

Innov'en'BM

Innovations en bibliothèques & Nouveaux outils documentaires

Tag

emprunt

30 ans pour la Médiathèque musicale de Paris

1986-2016 : la Médiathèque Musicale de Paris fête ses 30 ans !

A partir du 23 avril 2016, le retour au prêt de vinyles se fait à la Médiathèque musicale de Paris.

vinyles2

L’ouverture en plein cœur de Paris, en 1986, de la Discothèque des Halles, constitua s un événement dont on salua la nouveauté !

Plus qu’une simple collection de documents sonores, l’idée était désormais de s’attacher au contenu : la collecte de tous les supports, de l’imprimé au numérique,  permettait en effet de diversifier une offre capable désormais de couvrir autant les domaines de l’écoute,  de la documentation musicale et de la pratique instrumentale.

Aller voir leur site !

Une sélection d’albums parmi les labels indépendants qui ont choisi d’oublier le CD pour éditer leur catalogue uniquement sur vinyle.

Ecouter une sélection ici !

vinyles

La Bibliothèque de Toronto installe des distributeurs automatiques de livres

La bibliothèque de Toronto (Canada) va tenter une expérience pour inciter les gens à emprunter des livres. Elle va placer à la gare Union Station des machines ressemblant à des distributeurs alimentaires qui permettront aux voyageurs d’emprunter des livres. 

RHEAL DOUCETTE, OTTAWA PUBLIC LIBRARY
RHEAL DOUCETTE, OTTAWA PUBLIC LIBRARY

Ces  distributeurs de livres installés, les usagers pourront emprunter des livres facilement avant de prendre le train ou en rentrant chez eux. Une grosse boite ressemblant à une boite aux lettres leur permettra ensuite de resituer le livre emprunté.

Cette expérience sera tentée d’ici la fin de l’année 2015! Il est même possible que la bibliothèque de Toronto aille plus loin en proposant de télécharger des ebooks en plus les livres er des DVD.

Chaque distributeur coûterait environ 200 000$ canadiens.

Certaines de ces machines sont déjà installées à Ottawa et Edmonton. Elles rencontrent un grand succès car chaque personne ayant une carte de bibliothèque peut choisir des livres 24h sur 24.

-> Source & image : The Star

Emprunter des vinyles en médiathèque

Retour du vinyle dans les bacs de médiathèques.

Disquaires, DJ, passionnés, allez donc emprunter des vinyles. Ils ne doivent pas seulement rentrer au musée!

Photo © Bibliothèque de Lille - médiathèque du Faubourg de Béthune
Photo © Bibliothèque de Lille – médiathèque du Faubourg de Béthune

A la Bibliothèque Municipale de Lille, on peut emprunter des vinyles! C’est à la médiathèque du Faubourg de Béthune, mais aussi à l’espace musique de Jean Lévy. C’est possible! Les vinyles ne sont pas uniquement des objets de collections qui traversent le temps depuis qu’il a fait ses premiers pas en 1946 au USA. Ils sont toujours présents dans les bacs des disquaires et maintenant à la BM de Lille! Elle n’est pas la seule à le faire, la BM de Rennes ressort ses vinyles et investit dans les nouvelle sorties d’album.

Voilà une idée novatrice! Attirer les audiophiles dans les bibliothèques en leur permettant d’emprunter des vinyles. Il faut revaloriser les  bibliothèques non seulement par la lecture mais aussi par la musique et encourager le public à venir. Aujourd’hui la passion des vinyles n’est pas réservée exclusivement aux “anciens”.  Objet devenu culte ou mode pour certains, obsolète pour d’autres, néanmoins, le vinyle s’inscrit aujourd’hui dans les différents modes d’écoute de la musique. En témoignent le nombre important de fabricants et de modèles de platines disponibles actuellement sur le marché. Les passionnés de musique cherchent toujours à avoir l’album en format vinyle inégalable. Et les groupes continuent à le plébisciter. On trouve des groupes comme Au Revoir Simone, Stereolab, DJ Shadow, The Blak Keys, Dionysos, Dominique A, mais aussi Madonna et des rééditions des Pink Floyd, etc.

Ce concept de médiathèque s’est généralisé au cours des années 80 aussi bien dans le domaine architectural, politique que bibliothéconomie. Ainsi, les bibliothèques se sont trouvées associées au domaine culturel et plus seulement éducatif. Le livre est désormais intégré au secteur culturel.

Buenos Aires : des rames de métro changées en bibliothèque

Un voyage imaginaire s’ouvre aux lecteurs!

metro_buenos_aires

Les travaux vont durer plusieurs mois, trois en tout, pour dix-huit stations majeures de la capitale d’Argentine. Ce ne sera pas vain : prochainement, les rames de métro disposeront d’une technologie chinoise avancée, pour un transport en commun plus serein. Quant aux anciennes rames, elles vont être reconverties en bibliothèques et dispersées aux quatre coins de la ville…

Les autorités locales ont pour projet d’offrir la première fournée de livres qui constitueront le stock mis à la disposition du public. Par la suite, ce sera aux usagers eux-mêmes de partager et emprunter des livres. 

Pour le secrétaire culturel de la Ville, Hernán Lombardi, ce recyclage culturel est quasiment bouclé : ne manquent que quelques autorisations. « C’est un système qui fonctionne bien en Europe. Là-bas, les habitants laissent leurs livres sur des bancs dans des parcs, et en prennent d’autres. Ici, au lieu de bancs, nous aurons les rames de métro », explique-t-il.

Finalement, Buenos Aires va adapter le book-crossing à son univers.

Dans ce mouvement, ce sont 70 rames La Brugeoise qui sont remplacées au profit de 45 autres de provenance chinoise. Les rames centenaires, fabriquées par la Belgique, ont circulé pour la première fois le 1er décembre 1913. Les sociétés Nivaise et Delcuve avaient également participé à leur fabrication.

Reste que le métro, qui transporte pour la ligne A, 160.000 usagers chaque jour, sera fermé durant deux mois, au risque de poser quelques problèmes. Vendredi dernier, des centaines de passagers ont pu avoir le plaisir de faire un ultime tour de métro, dans ces antiques rames : parmi les habitants, tout le monde n’était pas particulièrement chaud pour le remplacement des lignes. Entre partisans d’une certaine modernité et de la préservation de l’activité des machines, les réactions sont restées mitigées.

Sources : VeraCruz El Heraldo Panorama

Top des emprunts de disques dans les bibliothèques parisiennes!

Les Bibliothèques de Paris publient un top 50 des albums les plus empruntés en 2011.

beatles-abbeyroad

D’après les statistiques des bibliothèques de la ville de Paris, l’album “Abbey Road” des Beatles arrive en tête des prêts de disques en 2011.

D’une façon générale, les Beatles est le groupe le plus emprunté avec 8 des 50 titres du classement, suivi de près par les Pink Floyd.

Alain Bashung, premier artiste français, s’en sort bien, à la sixième place avec son album “Bleu pétrole”, devant “Let it Bleed” des Rolling Stones.

Ainsi donc, à l’heure du MP3 et de la musique en « streaming », les usagers des bibliothèques préfèrent les groupes anglais des années 60/70. Cela dit, on trouve aussi dans le palmarès des 50 meilleurs prêts de la musique classique : Mozart (27e ), Puccini (30e), Rossini (35e) ou Mozart (41e), et des chanteurs francophones : Jacques Brel (29e position), Barbara (42e), Boris Vian (45e).

Plus récents, Norah Jones, Massive Attack, Whitney Houston, Sting, Amy Winehouse ou le jeune Bastien Lallemant avec son album “Le verger” (2010) sont aussi plébiscités.

Ces résultats dépendent évidemment des acquisitions et de la place que ces disques occupent dans les bacs des 59 bibliothèques de prêt de la capitale.

Enquête : les données des bibliothèques parisiennes dévoilées

Le Journal de Mickey au top de l’emprunt dans bibliothèques parisiennes!

JournalDeMickey

Enquête Jeudi 13 Décembre 2012 : StreetPress publie le hit des emprunts dans les bibliothèques de Paris, arrondissement par arrondissement.

Saviez-vous que la mairie de Paris avait ouvert ses bases de données, sur une décision du Conseil de Paris ? Une décision voulue, car “un grand nombre de ces données n’est pas suffisamment porté à la connaissance du plus large public.” Depuis, on peut retrouver sur le site opendata.paris.fr de nombreux tableaux de données.

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑