Search

Innov'en'BM

Innovations en bibliothèques & Nouveaux outils documentaires

Tag

livres

Le livre audio : une autre façon d’entrer dans la lecture !

Le livre audio est un format qui connaît un nouvel essor avec les technologies actuelles. Il peut être une nouvelle manière de vivre la littérature ! les comédiens prêtent leur voix.

ActuaLitté, CC BY SA 2.0
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Christophe Rioux, enseignant-chercheur et directeur du pôle luxe et création de l’ISC Paris, anime ce soir une table ronde sur le livre audio comme porte d’entrée vers la littérature.

Le Festival du livre audio, organisé par l’association La Plume de Paon du 21 au 23 mai dernier abattu son plein à Strasbourg (premier festival du livre audio en France créé en 2009).

A voir franceTVinfo pour des infos sur le Festival

Grande braderie de la Bibliothèque des sciences et de l’industrie : 26, 27 et 28 septembre 2014

braderie_livre

Grande Braderie : vendredi 26, samedi 27, dimanche 28 septembre 2014 de 12h à 18h45

À l’occasion de la fête de la science, la Bibliothèque des sciences et de l’industrie propose 40 000 livres à 1 euro pièce* ainsi que des beaux livres co-édités par la Cité des sciences (3 euros pièce) et des numéros de la revue Découverte éditée par le Palais de la découverte (3 euros les 5 numéros).

Il y en aura pour tous les goûts  : éditions jeunesse, biologie, médecine-santé, sciences de la Terre, astronomie, informatique, agriculture, botanique, alimentation…

*Ces livres ne font pas partie des collections actuellement consultables et empruntables.

La naissance d’un livre : une superbe vidéo pour les amoureux du papier et de l’imprimerie

Cette vidéo est un véritable hommage à la fabrication d’un livre, celui de la naissance d’un ouvrage fait à la main, sur mesure, édité à seulement 88 exemplaires numérotés et signés. C’est le témoignage d’un savoir-faire en voie de disparition. Cette vidéo réouvre un tiroir de ma mémoire et me rappelle une visite aux éditions des PUF.

Liseuse? Tablette? Certains ne retrouveront jamais totalement le plaisir de lire un ouvrage papier.

LE livre a du relief, une odeur d’encre, un “grain”, et même un léger bruissement propre au feuilletage des pages que le numérique ne peut restituer. Les pop’up sont inégalables sur ce point car il s’agit bien plus qu’un livre, mais d’un objet à part entière que l’on regarde et que l’on manipule!

Source : Archimag du 14/05/2014 – Clémence Jost

Serge Tisseron, La culture numérique

En quoi est-elle opposée à la culture du livre ?

serge-tisseron

Avec l’humain multiconnecté de l’ère de l’Internet, des jeux vidéo et de leurs multiples écrans est en train de se constituer une nouvelle culture. Selon le psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron, qui a publié Rêver, fantasmer, virtualiser (Dunod), sous-titré “Du virtuel psychique au virtuel numérique”, cette nouvelle culture des écrans s’oppose à la culture du livre autant d’un point de vue strictement culturel que sur les plans cognitif et psychologique.

Une vidéo intéressante à visionner sans tarder et un article à lire (merci au site culturemobile.net) :

  1. “Nouveau monde” contre “vieux monde”?
  2. Une autre culture des écrans.
  3. Une culture du multiple et non de l'”un”.
  4. Une culture de “ceux qui partagent les images”.
  5. De multiples identités plutôt qu’une seule pour la vie.

Buenos Aires : des rames de métro changées en bibliothèque

Un voyage imaginaire s’ouvre aux lecteurs!

metro_buenos_aires

Les travaux vont durer plusieurs mois, trois en tout, pour dix-huit stations majeures de la capitale d’Argentine. Ce ne sera pas vain : prochainement, les rames de métro disposeront d’une technologie chinoise avancée, pour un transport en commun plus serein. Quant aux anciennes rames, elles vont être reconverties en bibliothèques et dispersées aux quatre coins de la ville…

Les autorités locales ont pour projet d’offrir la première fournée de livres qui constitueront le stock mis à la disposition du public. Par la suite, ce sera aux usagers eux-mêmes de partager et emprunter des livres. 

Pour le secrétaire culturel de la Ville, Hernán Lombardi, ce recyclage culturel est quasiment bouclé : ne manquent que quelques autorisations. « C’est un système qui fonctionne bien en Europe. Là-bas, les habitants laissent leurs livres sur des bancs dans des parcs, et en prennent d’autres. Ici, au lieu de bancs, nous aurons les rames de métro », explique-t-il.

Finalement, Buenos Aires va adapter le book-crossing à son univers.

Dans ce mouvement, ce sont 70 rames La Brugeoise qui sont remplacées au profit de 45 autres de provenance chinoise. Les rames centenaires, fabriquées par la Belgique, ont circulé pour la première fois le 1er décembre 1913. Les sociétés Nivaise et Delcuve avaient également participé à leur fabrication.

Reste que le métro, qui transporte pour la ligne A, 160.000 usagers chaque jour, sera fermé durant deux mois, au risque de poser quelques problèmes. Vendredi dernier, des centaines de passagers ont pu avoir le plaisir de faire un ultime tour de métro, dans ces antiques rames : parmi les habitants, tout le monde n’était pas particulièrement chaud pour le remplacement des lignes. Entre partisans d’une certaine modernité et de la préservation de l’activité des machines, les réactions sont restées mitigées.

Sources : VeraCruz El Heraldo Panorama

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑